Réduisez le gaspillage en adoptant une poule

C’est la nouvelle tendance écolo en vogue, même en ville où l’on voit de plus en plus de poulaillers ce créer. Il faut dire que nourrir les poules avec vos restes alimentaires c’est autant de déchets en moins à incinérer. Cela représente tellement d’économie que les collectivités locales se sont mises à offrir ou à vendre un prix symbolique des poules à leurs administrés.

Une seconde vie pour les poules qui cessent de pondre

C’est le cas notamment de la commune de bois c’est, dans le Calvados. Philippe Desforges, le maire de cette commune de 230 habitants, et aussi éleveur de poules en plein air. Chaque année il fait face au même dilemme, à savoir l’interruption de la pente de ces volailles âgées d’un an. En effet, quand arrive l’automne les poules font une pause physiologique et interrompent leurs pontes. Une perte de rentabilité pour l’éleveur qui malgré tout c’est que ces poules peuvent vivre encore plusieurs années et donner de bons œufs. Il a donc décidé de proposer à ses administrés d’en adopter certaines et ce jusqu’à deux par foyer.

Une initiative de plus en plus plébiscitée

A l’instar de cette commune du Calvados, d’autres collectivités ont choisi cette forme d’action afin de réduire le volume des ordures ménagères non recyclables. Il faut dire que chaque Français produit en moyenne 270 kg par an, dont près de 40 % de bio déchets (épluchures, restes alimentaires, etc.) Qui pourrait servir de repas pour les poules. C’est le Sitom Sud-Rhône, au sud de Lyon, qui a été le pionnier en la matière en distribuant 250 volatiles aux habitants des sept communes de son territoire. Une manière intelligente et écologique de détourner 35 t d’ordures ménagères chaque année pour lesquels le syndicat intercommunal va éviter l’incinération. Avec un coup d’incinération c’est le vent à 100 € la tonne, c’est environ 3500 € d’économiser parents. Une manière de faire quelques économies pour cette collectivité.

Les gallinacés aux multiples avantages

Si les poules représentent un avantage certain pour les communes et les collectivités, il n’en est pas moins pour leurs nouveaux propriétaires. Une poule pond environ 150 par an, une belle récompense pour ceux qui les ont adoptés. Elles servent aussi à récupérer un excellent engrais pour les plantations. En effet comme elle se régale de limaces, génies et autres petites bêtes ravageuses, leurs déjections récupérées dans le poulailler constituent un engrais de grande qualité, ce qui en fait des meilleurs alliés des jardiniers.

Outre ses avantages, elle permette de créer du lien et des échanges entre les voisins. Le sujet des poules facilite les discussions et les échanges dans le voisinage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *