Près de Villasavary – La Cassaigne

Le site fut d’abord un site ecclésial, le village fut certainement fortifié au moyen-âge (XIIIème siècle), date à laquelle il apparaît dans les textes historiques.

Dans le village, jusqu’en 1963, la mairie se situait au-dessus de la porte fortifiée nouvellement restaurée datant de la fin du XIIIème – début XIVème siècle.

Cette porte dénommée « Porte d’amon » nous indique qu’il existait au moins une autre porte (Certainement la porte d’Aval, généralement positionnée à l’opposé).

Les dévotions de Notre-Dame-du-Lait

L’église dédiée à la Sainte Vierge est un bel édifice, peut-être d’origine romane, largement remanié notamment en 1854, date à laquelle la sacristie fut construite. L’édifice présente un élégant clocher élancé.

Une tradition nous indique que l’on portait à Lacassaigne une dévotion particulière à « Nostro-Damo-de-la-Lait » en occitan / Notre Dame du Lait en français.

En effet, jusque dans les années 1885, les abbés qui se sont succédés à Lacassaigne nous rapportent la pratique d’une dévotion aujourd’hui oubliée : Jusqu’à la fin du XIXème siècle et déjà bien avant 1863, les nourrices qui avaient perdues le lait venaient, de diverses contrées parfois éloignées, demander à la Sainte-vierge, dans la chapelle qui lui est dédiée, la grâce de recouvrer le lait. Après quelques prières ou une neuvaine, les nourrices obtenaient une réponse à leur dévotion.

 

 

J’ai découvert ce joli village de moins de 200 habitants,  lors d’une sortie à un concert de Noël que nous avons tous apprécié. Je remercie la Mairie de La Cassaigne pour m’avoir communiqué tous ces renseignements.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *