Il n’est sûrement pas nécessaire de vous décrire à quoi ressemble à un bourdon, vous en apercevez très certainement dans votre jardin dès l’arrivée du printemps. C’est entre autres grâce à lui que vous pouvez déguster des fraises, framboises, myrtilles et autres fruits délicieux ! Mais connaissez-vous réellement cet insecte et ses particularités ? Les bourdons sont de grands insectes volants et robustes (leur taille varie entre 7 et 32 mm) couverts de poils et de couleur noire, jaune et blanche.

Ils appartiennent à la famille des Apidae. Il existe 200 espèces de bourdons dans le monde et pas moins de 34 en France ! Ceux-ci sont surtout présents dans les régions tempérées en Europe, en Asie et en Amérique. De plus, ils se nourrissent du nectar des fleurs et récoltent également du pollen afin de nourrir leurs larves. Ces insectes sont malheureusement en voie de disparition, il est donc très important de sensibiliser les personnes autour de vous en leur expliquant pourquoi il est important de préserver les bourdons ( et les abeilles aussi !). Vous mêmes pouvez contribuer à leur sauvegarde de manière très simple. Vous découvrirez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur ces insectes pollinisateurs essentiels à la vie sur Terre.

A lire aussi : Comment faire pousser son Moringa ?

Sommaire

A quoi servent les bourdons ?

Peu de personnes savent que, tout comme l’abeille, le bourdon est très utile à la faune et la flore. C’est un insecte social qui joue un rôle très important dans la biodiversité car il contribue à la pollinisation (fécondation du pistil des fleurs par le pollen) en répandant du pollen sur les fleurs visitées. Il est également capable de polliniser dans des conditions extrêmement difficiles :

  • Sous des températures très basses
  • Sous des températures très hautes
  • Durant de longues heures

Les bourdons sont également des insectes endothermes, c’est-à-dire qu’ils sont capables de produire leur propre chaleur, ce qui leur permet de voler dès 5°. Côté nourriture, ils sont végétariens et se nourrissent principalement de nectar, de pollen et de miel.
Comme vous l’aurez compris, ils garantissent la diversité des plantes exactement au même titre que les abeilles. Sans ces petites bêtes, la vie sur Terre serait tout simplement impossible !

A lire également : Comment pêcher la carpe en No Kill ?

Quelles sont les différentes sortent de bourdon ?

On ne trouve pas qu’un seul type de bourdon sur Terre. Il existe en effet plusieurs espèces de bourdons dans le monde entier. Apprenez à les reconnaître ! Les espèces principales sont :

Le bourdon terrestre (Bombus terrestris) : facile a reconnaître avec son « cul blanc » (en réalité, c’est une bande jaune sur la tête, une autre bande jaune au milieu du corps et deux bandes blanche sur l’arrière du corps), il s’installe dès le début du printemps dans des nids souterrains. Il se nourrit du nectar des fleurs.

Le bourdon des prés (Bombus pratorum) : Ce bourdon creuse, dès la fin de l’hiver et le début du printemps des nids sous terre ou peut aussi s’installer dans de vieux nids d’oiseaux. L’arrière de son corps est quant à lui orange.

bourdon des prés
le bourdon des prés

Le bourdon des pierres (Bombus lapidarius) : Comme ses cousins, il débarque dans nos jardins à partir de mars mais il préfère, pour sa part, loger sur des tas de pierres ou dans les interstices d’un mur en pierres.
Vous le reconnaîtrez à ses 3 bandes rouge-orange sur l’arrière du corps. Le reste de son corps est noir foncé.

Le bourdon des champs (Bombus lapidarius) : Un peu plus tardif que les autres espèces, le bourdon des champs n’apparait qu’en avril et préfère faire son nid à la surface du sol. C’est sur la tête qu’il a une très large bande orange et son corps est constitué de 4 bandes jaune.

On parle aussi régulièrement de bourdon noir ou bourdon bleu mais ce n’est pas une espèce de bourdon a proprement parlé. C’est le nom d’usage inapproprié que l’on donne aux Xylocopes (ou Xylocopa) appelé également abeilles charpentières. On les reconnaît principalement grâce à leur corps noir et leurs ailes bleutées. Il n’est pas du tout agressif et pique même très rarement. Cependant, sa piqure est très douloureuse et nécessite des soins spécifiques tels que le lavage, la désinfection de la zone piquée, voire la prise de médicaments antidouleur. Faites également attention aux allergies ! Ils sont des capable de percer les tubes floraux grâce à leurs mandibules afin d’aspirer le nectar et même de creuser des trous dans la charpente (comme son nom l’indique !).

Dans tous les cas, la terminologie bourdon noir est une terminologie à éviter car le Xylocopa et Bombus (le genre des bourdons), bien que tous deux de la famille des Apidées sont très différents

Quelle est la différence entre les bourdons et les abeilles ?

Non, le bourdon n’est pas le mâle de l’abeille contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent ! Bien que les deux espèces possèdent de nombreux points communs tels que leur régime alimentaire, la pollinisation et la récolte du pollen pour nourrir les larves, les bourdons sont beaucoup plus gros et bruyants que les abeilles. Il existe également des reines bourdons ainsi que des ouvrières femelles sexuées. Leurs reines sont les seules à hiberner et elles ne se nourrissent pas pendant l’hiver. Cette confusion est sans doute due au nom du mâle de l’abeille que l’on appelle le faux-bourdon. Ceux-ci ne sont pas pourvus de dard, ne butinent pas les fleurs, ne construisent pas les rayons et ne nourrissent pas les larves.

Les bourdons sont-ils capables de produire du miel ?

Oui. Vous ne le savez peut-être pas mais les bourdons sont en effet capables faire du miel. Néanmoins, ils en produisent en très petite quantité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle leur miel n’est pas exploité pour la consommation humaine. Il pourrait cependant être consommé sans soucis comme celui des abeilles.

Est-ce que les bourdons piquent ?

Oui. Les bourdons peuvent piquer mais ce ne sont pas des insectes agressifs contrairement aux guêpes. Ceux-ci piquent uniquement pour se défendre, en cas de perturbation de leur ruche ou bien de leur environnement par exemple.

Saviez-vous que les bourdons femelles, c’est-à-dire les reines et les ouvrières, sont les seules à posséder un dard ?

L’importance de la préservation des bourdons

bourdon terrestre en train de se nourrir du nectar d’une fleur

Il est très important de préserver les bourdons ainsi que les abeilles. Ces insectes qui jouent un rôle essentiel dans la biodiversité sont malheureusement en voie de disparition depuis plusieurs années. Ces espèces indispensables à la vie humaine doivent être protégées en permanence. Heureusement, il existe des astuces très simples pour aider à leur préservation que tout le monde peut appliquer. Vous pouvez par exemple leur créer un petit coin dans votre jardin à l’aide d’un petit tas de pierres, d’herbes hautes et de bois afin qu’ils puissent y faire leur nid en toute sécurité. Veillez également à ne pas utiliser de pesticides pour l’entretien de votre jardin et ne les tuez pas lorsqu’ils vous « gênent ».

Aménager des ruches à bourdons dans son jardin peut être aussi une excellente solution. Ces ruches principalement destinées à la pollinisation permettent de protéger ces espèces menacées de la meilleure façon qui soit. Apprendre à apprécier ces petites bêtes et parler de leur sort autour de soi est, à petite échelle, un excellent moyen de contribuer à leur sauvegarde. Informez-vous, parlez-en et soyez conscient de tout ce que la nature peut vous apporter !

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *