Ostéopathie, croquettes bio et huiles essentielles s’invitent dans la routine soin de nos amis les chats. Si vous êtes tenté par l’expérience, voici quelques conseils pour adapter et rendre les soins de votre matou plus naturels.

Sommaire

Une alimentation surveillée

Les chats sont généralement des animaux difficiles et leur alimentation doit faire l’objet d’un certain soin. Puisqu’ils ne raffolent pas des rations ménagères, il est important d’opter pour des pâtés ou des croquettes bio qui vont contenir tous les nutriments dont ils ont besoin. L’idéal est de tout miser sur les marques premium, comme Japhy, qui mettent un soin particulier à développer des recettes répondant parfaitement aux besoins nutritifs de ces animaux.

A voir aussi : La Réserve de girafe de Kouré ou le sauvetage des dernières girafes d’Afrique de l’ouest

Le chat stérilisé peut avoir tendance à prendre du poids. Veillez à ne pas modifier les quantités de ses repas même s’il réclame toute la journée, car mettre un chat au régime s’apparente à une mission impossible !

L’alimentation du chat permet de lui offrir une longue vie sereine, mais s’il est sujet à certaines maladies, vous pouvez vous tourner l’homéopathie et l’ostéopathie.

A lire également : Central Park à New York : L'un des plus grands espaces verts au monde

Les médecines douces pour les chats 

L’homéopathie

Depuis quelques années, des solutions d’homéopathie fleurissent, permettant parfois de remplacer certains traitements concernant des pathologies lourdes. 

L’homéopathie pourrait soulager une blessure légère, une intoxication ou un traumatisme tout en douceur. Ainsi, certains professionnels préconisent : « De l’Arnica 9 CH, par exemple, fort utile pour soulager le félin pris de crampes ou de courbatures. Pour traiter une brûlure ou une piqûre de guêpe, on peut opter pour Apis melifica 5 CH. Si le chat fait une allergie après des piqûres de puces, on peut aussi utiliser Apis melifica, mais en 7 CH. ». Des idées qui permettent de faire l’impasse sur un médicament pas toujours bien toléré. Attention cependant, l’homéopathie ne remplace pas la médecine !

L’aromathérapie

Si votre compagnon a quatre pattes est stressé, vous pouvez essayer l’aromathérapie qui utilise les huiles essentielles. Cette médecine alternative va stimuler les défenses naturelles du chat, atténuer ses douleurs musculaires, le détendre en cas de stress, traiter des lésions cutanées ou encore le protéger de petits parasites. Ainsi, un mélange d’huiles essentielles de géranium d’Egypte, de lavande vraie et de lemongrass permet de réaliser un répulsif très efficace contre les insectes qui viendraient se loger dans les poils.

Attention toutefois, le chat reste très sensible aux odeurs. Tout comme pour les enfants, les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures, mais diluées dans de l’huile végétale par exemple.

L’ostéopathie

L’ostéopathie a fait ses preuves chez les humains, pourquoi pas chez les chats ?

L’ostéopathie féline est à la fois préventive et curative. C’est à son maître de décrire les symptômes dont semble souffrir son animal afin que le praticien puisse adapter ses gestes aux problèmes (perte d’appétit, boiterie, problèmes dermatologiques…).

Pendant la séance, des palpations sont effectuées, le professionnel observe les postures du chat en mouvement et lorsqu’il est immobile, ce qui lui permet de poser un diagnostic et d’agir !

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *