Non loin de Rennes, le Boël est connu pour son moulin, un symbole du patrimoine fluvial. Mais ce monument n’est pas la seule attraction du Boël. Les amoureux de balades en pleine nature verront en ce site un véritable paradis. Ce petit canyon breton avec ses falaises de schiste rouge et ses paysages de landes regorge de sentiers s’adressant à tous les types de randonneurs. 

Des randonnées pédestres pour tous les niveaux

Offrant des paysages très variés, le GR39 qui chemine sur les hauteurs du halage vous propose une randonnée hors des sentiers battus. Il vous permet d’effectuer une grande traversée de la Haute Bretagne en direction de Redon et de l’Atlantique. Si cet itinéraire est réservé aux randonneurs les plus aguerris, d’autres sentiers qui serpentent depuis la rive jusque sur les hauteurs feront le bonheur des promeneurs. C’est notamment le cas de la boucle du moulin du Boël

A voir aussi : La Ria d'Etel

Situé près de Bruz, cet itinéraire en boucle de 21,24 km n’est certainement pas le plus facile, mais il en vaut la peine. En montant dans les falaises abruptes, profitez d’un décor vertigineux avec une vue époustouflante sur le moulin et la rivière. Accessible aux randonneurs toute l’année, ce sentier accueille également vos amis à quatre pattes. Vous pouvez même les laisser sans laisse à certains endroits. Les amateurs de trail running et le VTT sont aussi les bienvenus, bien que d’autres itinéraires leur soient dédiés. 

Enfourchez votre vélo pour aller au Boël

Des boucles à vélo ont été nouvellement balisées dans la Vallée de la Vilaine afin de permettre des expéditions à la journée. Découvrez ainsi tout le charme et l’authenticité de la région ainsi que ses patrimoines. Il est aussi parfaitement possible d’aller au Boël en partant de Rennes. Diverses possibilités de pique-nique sont présentes sur le parcours. Une fois à destination, le Marin’ Boël et la Crêperie du Moulin vous attendent pour un peu de réconfort après l’effort. Néanmoins, depuis le bout du Mail, un cycliste lambda peut atteindre le Boël en 2 heures maximum.

Lire également : À la découverte des cascades du Sautadet

Le Boël est également un terrain de jeu particulièrement apprécié des vététistes. Par ailleurs, de nouvelles boucles ont été balisées dans le cadre de l’année de la Vilaine. En outre, si vous êtes en quête de pistes techniques et de dénivelé, vous serez bien servi ! Les parcours parsemés de pièges offrent des montées et des descentes qui s’enchaînent des deux côtés de la Vilaine, de quoi faire chauffer les mollets et augmenter votre dose d’adrénaline. 

Et pourquoi ne pas découvrir le Boël en naviguant ?

Sachez que le Boël se découvre également en kayak, en canoë ou encore en paddle. Vous pouvez louer des embarcations à la base nautique de Pont-Réan qui est également un point de départ idéal pour les balades nautiques. Et si vous disposez de votre propre embarcation, vous trouverez des pontons avant et après l’écluse du Boël. 

Lors de votre petite croisière, vous ne manquerez pas le menhir de Cahot juste avant de passer le pont marquant l’entrée du canyon. Témoignant d’une ancienne civilisation, ce menhir de 2,80 mètres de haut est taillé dans le schiste pourpre avec des arêtes géométriques.

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *