Si vous rêvez de plages idylliques et de randonnées dans les volcans, la Martinique devrait être votre prochaine destination ! Cette île volcanique abrite la montagne Pelée, le plus haut sommet de la Martinique culminant à 1395 mètres. Il s’agit d’une montagne merveilleusement belle dont les sentiers offrent un peu de tout : crevasses, gouffres, vues sur l’océan et les montagnes, flore luxuriante et fascinante. Bref, vous allez vous régaler !

Sommaire

Comment gravir la montagne Pelée ?

La Pelée se trouve dans le Parc Naturel Régional de la Martinique, une réserve naturelle bien entretenue. En raison de la densité de la végétation, la Pelée ne peut être gravie que sur des sentiers établis, dont trois sont actuellement ouverts. Tous les itinéraires passent par un ou plusieurs des refuges de la montagne Pelée. Ceux-ci sont en ruines et ne servent que de points de repère.

A lire aussi : À la découverte des cascades du Sautadet

Panorama de la colline du volcan vert de la montagne Pelée, Martinique, département français d’outre-mer

Le sentier de l’Aileron 

Le sentier de l’Aileron est bien aménagé et merveilleusement varié qui remonte le versant est de la Pelée. Il débute sur l’Aileron lui-même, un aileron qui s’étend sur les flancs du volcan, puis grimpe des pentes joliment végétalisées jusqu’au bord du cratère. Ce sentier vous offre de superbes vues sur les Pitons du Carbet, la baie Fort-de-France et l’île de la Caravelle. Même s’il n’y a que 4,7 km à longer et que le dénivelé net n’est que de 600 m, il faut compter entre 2 et 4 heures pour aller du départ du sentier au Chinois (le nom donné au sommet).

La Grande Savane

Il s’agit d’un itinéraire en ligne droite qui remonte le flanc ouest de la montagne. Certes, ce sentier n’offre pas les variations scéniques ou l’intérêt de l’Aileron, mais ce n’est pas un mauvais choix pour les randonneurs qui commencent tard. En effet, la zone du sommet se couvre de nuages la plupart du temps en milieu de matinée. Néanmoins, le versant ouest est plus sec et moins sujet aux nuages. Vous avez donc toutes les chances d’avoir au moins quelques vues en chemin, même si ce n’est pas le cas au sommet.

A voir aussi : Gorges du Corong : niché au Cœur de la Bretagne

Morne Macouba 

Morne Macouba est l’itinéraire le plus long et le moins fréquenté. L’ascension commence à l’un des deux points de départ des sentiers situés loin sur le versant nord. Les sentiers des différents points de départ convergent juste avant de traverser le Morne Macouba. Après avoir traversé Macouba, le sentier descend pour rejoindre l’itinéraire Aileron au Deuxième Refuge. Sur le chemin, vous aurez la chance de trouver une exploitation de bananes et de cannes à sucre et la Maison Macouba.

Quel est le moment idéal pour une randonnée sur le mont Pelée ?

Si vous avez envie de découvrir la montagne Pelée, le meilleur moment est durant la saison sèche. Il est conseillé de commencer la randonnée très tôt le matin, en particulier si vous optez pour l’itinéraire de l’Aileron. En effet, s’agissant de l’itinéraire le plus populaire, le sentier de l’Aileron est très fréquenté surtout en milieu de journée. En revanche, il est pratiquement désert à l’aube. 

Il est ainsi préférable d’y aller à l’aube ou même avant. Cette montagne est un aimant à nuages, et le côté est est le côté le plus nuageux. Cela dit, si vous quittez le point de départ du sentier Aileron à 5 heures du matin, vous avez de bonnes chances de vaincre les nuages. Obtenez, à un moment donné de votre ascension, des vues magiques et claires qui peuvent persister pendant une heure ou deux après l’aube. 

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *