L’été est la saison idéale pour une randonnée équestre inoubliable. Une telle sortie avec votre monture vous permet d’aller à la découverte de la nature sans pour autant vous fatiguer. Ce n’est pas comme une randonnée pédestre. Si vous y allez en groupe, sur vos chevaux, vous pourrez être en train de discuter de tout et de rien. Ces moments s’oublient rarement. Avant de vous y mettre, vous devez bien vous préparer. Pour y arriver, tenez juste compte de ce qui suit.

Sommaire

Définir son itinéraire

marche nordique

Ce premier point est capital pour tous ceux qui veulent réussir leur randonnée équestre sans avoir des problèmes avec la justice de leur pays. En effet, en France par exemple, les chevaux ne sont pas autorisés à déambuler sur toutes les rues. Certains sentiers et certaines voies publiques sont réglementés. Vous devez vous renseigner sur cette réglementation avant d’arpenter sur le dos de votre monture. Il faut garder à l’esprit que le cheval est aussi vu comme un véhicule. Vous pouvez vous renseigner sur la réglementation locale de chaque ville en contactant sa mairie.

A découvrir également : Marche nordique : où la pratiquer en France ?

Sur la plateforme Geocheval, vous pourrez aussi vous renseigner. Il est conseillé de ne miser que sur les lieux agréables où vous pourrez faire des pauses. Ainsi, votre cheval pourra s’abreuver. De plus, misez sur les endroits propices pour faire du pique-nique. Les sentiers de campagnes sont plus recommandés. Assurez-vous aussi qu’il y ait des centres équestres pouvant vous accueillir dans la zone choisie. Ainsi, vous pourrez y passer la nuit avec votre cheval au cas où elle vous surprendrait.

Choisissez un cheval expérimenté

Randonnee-questre-cheval

C’est le meilleur choix que vous puissiez faire si vous ne voulez pas gérer certaines crises sur le chemin. Misez sur un cheval qui est véritablement habitué au monde extérieur. Ainsi, il ne deviendra pas agressif lorsqu’il verra des motos, des ponts, des voitures, etc. Certains chevaux paniquent lorsqu’ils voient des sacs en plastique transportés par le vent. Ne jetez donc pas votre dévolu sur ces cheveux. Optez pour un cheval sociable qui ne trouvera aucun inconvénient à voyager en groupe.

A lire aussi : Randonnée en Corse sur le GR20 Sud

Outre ces différentes dispositions, il vous faut aussi être sûr que votre cheval jouit d’une parfaite santé. Pour cette raison, vous devez lui faire un certain nombre de tests. Examinez tout sur votre Kiki, même ses sabots. À cet effet, vous devez prendre rendez-vous avec l’ostéopathe équin au moins 7 jours avant votre départ.

Celui-ci s’occupera de le préparer pour le voyage. Vous l’aurez compris, le bon cheval avec lequel vous pourrez faire votre randonnée équestre est celui qui est en bonne santé et qui est habitué à ce genre d’activité.

L’équipement pour une randonnée équestre réussie

Vous resterez assis longtemps sur le cheval ? Dans ce cas, il est impérieux que vous y posiez une selle confortable. De cette façon, vous aurez moins mal au fessier. En outre, une selle confortable vous permet de rester bien en équilibre sur votre monture. Pour les chevaux qui sont pieds nus, il leur faut une paire d’hipposandales. Gardez également sur vous un cure-pieds et des brosses de pansages. Par ailleurs, sachez qu’un matériel de maréchalerie vous sera aussi bien utile.

N’oubliez pas de mettre dans vos sacoches de randonnée équestre fluo, des vêtements adaptés à la saison, une lampe frontale, des boots confortables, un couteau suisse, votre crème solaire, etc. Lesdites sacoches seront fixées à la selle. Veillez à ce qu’elles ne se posent pas sur les reins de l’animal. Cela pourrait le blesser.

Pensez à votre sécurité

Avant de monter sur le cheval que vous avez pris le soin de bien choisir, n’oubliez jamais de mettre dans l’une de vos sacoches, la trousse de premiers secours. Aussi, ne faites jamais une randonnée équestre avec les poches vides. Vous devez avoir un peu d’argent en espèces sur vous pour des cas d’imprévus.

Par ailleurs, si vous devez prendre la route seul, faites l’effort d’informer l’un de vos proches. Il doit être au courant de la voie que vous emprunterez et de tous les détails y afférents. De plus, n’hésitez pas à lui relever votre position aussi souvent que possible. Pour finir, vous devrez garder sur vous des cartes qui renseignent sur votre nom et vos coordonnées de même que ce proche qu’il faut joindre lorsqu’une urgence surviendrait.

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *