Aimeriez-vous passer un agréable moment en pleine nature tout en faisant du sport ? Pour cela, rien de mieux qu’un départ en randonnée. Que vous soyez seul ou en groupe, la randonnée est un excellent moyen d’évacuer le stress. Cependant, outre vos chaussures de randonnée et votre sac à dos, pensez également à votre alimentation. En réalité, la qualité de votre alimentation est également importante. De plus, vous retrouver à court de provisions à des kilomètres du prochain restaurant ne serait pas très agréable. Comment s’alimenter au cours d’une randonnée ? Tour d’horizon.

A voir aussi : Marche nordique : où la pratiquer en France ?

Connaitre son apport en énergie

 

L’étape primordiale pour un randonneur en ce qui concerne son alimentation est de connaître ses besoins énergétiques. Ainsi, il saura quel type d’aliments emporter et en quelle quantité. En outre, il faut savoir que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la détermination du besoin énergétique. Par exemple, votre apport énergétique sera différent en fonction de votre genre. L’intensité de l’effort physique à fournir ainsi que vos âges, poids et taille sont aussi à prendre en compte.

A lire en complément : Quoi offrir à un amateur de randonnée ?

Toutefois, si vous n’avez aucune idée de vos besoins énergétiques, vous pouvez les calculer vous-même. Pour ce faire, vous devrez d’abord avoir une idée de votre métabolisme de base. Pour un homme, vous devrez faire le calcul suivant : 66,5 + (13,75 x poids) + (5 x taille) – (6,77 x âge). Par contre, si vous êtes une femme, vous devrez faire le calcul suivant 65,5 + (9,56 x poids) + (1,85 x taille) – (4,67 x âge).

Connaissant désormais votre métabolisme de base, il vous faudra déterminer votre apport énergétique durant votre randonnée. Pour cela, vous devrez multiplier le résultat de votre métabolisme de base par 1,55 si vous avez un profil actif. Si vous êtes plutôt un sportif confirmé, vous devez multiplier votre métabolisme de base par 1,725.

Le résultat final obtenu correspond à la quantité de kilocalories dont vous aurez quotidiennement besoin. Par ailleurs, si vous ne voulez pas vous tracasser avec des formules mathématiques, une autre solution existe. En effet, vous pouvez recourir à des calculateurs de besoins énergétiques en ligne. Il faut dire que ces outils sont simples à utiliser. Il vous suffira de renseigner votre âge, votre poids et votre sexe. Vous devrez également indiquer le type de randonnée que vous prévoyez faire.

Même si cela semble banale, connaître ses besoins énergétiques est très important dans la préparation d’une randonnée. Cette étape vous permettra de mieux préparer le menu de votre excursion.

Quelles provisions alimentaires pour une randonnée ?

 

Comme mentionné plus haut, l’alimentation est un aspect important dans la préparation d’une randonnée. En effet, c’est par votre alimentation que vous tirerez l’énergie nécessaire à votre balade. Si vous prévoyez une randonnée de deux ou trois jours, vous n’aurez probablement pas besoin d’un régime alimentaire particulier. Par contre, cela vous sera nécessaire pour une excursion de plus longue durée.

D’abord, vous devez savoir que votre organisme aura besoin de toutes les catégories de nutriments. Prévoyez donc des repas contenant des lipides, des glucides et des protéines. Les vitamines ne seront surtout pas à négliger. Il faudra également veiller à prendre ces repas dans les proportions idoines. Vous pouvez par exemple prévoir 60 % de glucides, 30 % de protéines et 40 % de lipides. En ce qui concerne les glucides, prévoyez des pâtes, des céréales, du riz et du pain. Ces aliments sont des sucres lents qui vous apporteront l’endurance nécessaire pour de longues distances.

Par rapport aux lipides, vous devez savoir qu’il y a les graisses saturées et celles insaturées. Entrent dans la première catégorie les charcuteries et le beurre dont il ne faut pas abuser. En effet, vous risquerez de vous sentir lourd en cas d’abus. Les graisses insaturées par contre sont très énergétiques et plus faciles à digérer. Elles sont contenues dans les noix telles que les amandes ou encore les noisettes. Elles contribuent aussi à l’endurance et vous aideront lors des longues marches. Il faut savoir que 100 g de lipides vous apportent environ 900 kcal.

Bien entendu, les produits laitiers, la viande et le poisson ne devront pas manquer dans votre panier. Ils sont très riches protéines et vous apportent 400 kcal pour 100 g. Consommer des protéines renforcera vos muscles et vous aidera à reconstituer vos fibres musculaires. La dernière catégorie d’aliment à mettre dans votre sac à dos est constituée de vitamines. Là, vous pouvez prévoir des pommes, des raisins ou tout autre fruit de votre choix. Avec les barres énergétiques, les fruits seront d’excellents en-cas.

Toutefois, il ne suffit pas de savoir quels aliments emporter. Encore faut-il les consommer au bon moment. Ainsi, au petit-déjeuner, vous pouvez prendre des céréales avec un bol de lait ou du yaourt. Pour votre déjeuner, une tranche de pain avec du fromage ou de la charcuterie fera l’affaire. Vous pouvez prendre un biscuit ou un peu de chocolat en dessert. Le dîner se prenant en fin de journée, vous pouvez vous permettre un repas complet pour l'occasion. Cela vous permettra de regagner des forces. Un plat de pâtes ou de riz ne sera donc pas de refus.

Les autres modes d’alimentation

Si vous ne souhaitez pas surcharger votre sac à dos, vous avez la possibilité d’opter pour un autre mode de restauration. En effet, vous pouvez vous restaurer dans des auberges, des maisons d’hôtes ou encore, manger chez l’habitant. Il faut dire que cette option présente des avantages plutôt intéressants. Outre le fait de bénéficier d’un toit pour la nuit, vous dînerez au chaud, à l’abri des aléas de la nature.

Par ailleurs, cette nouvelle tendance qui consiste à séjourner chez l’habitant vous sera également profitable. Vous pourriez faire de nouvelles rencontres et discuter avec des habitants de la région. Ce sera aussi pour vous l’occasion de découvrir quelques-unes des habitudes de la région et éventuellement de soutenir l’économie locale. Vous pourrez ainsi vous procurer de très beaux objets en souvenirs. De surcroît, manger chez l’habitant vous permettra de découvrir la gastronomie locale. Cela vous changera bien de vos provisions.

Vous allez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *